Oscar Rasson

Oscar Rasson

Oscar Rasson est né et a grandi dans le sud de la Belgique, il y a passé son enfance dans un village clairière des Ardennes. Après avoir passé 7 ans d’études à Bruxelles, son master de traduction en poche, il est engagé à l’Université d’État de Moscou pour y enseigner pendant 2 ans. Revenu en Belgique en 2015, il garde un attrait particulier pour la Russie. Aujourd’hui enquêteur du coût de la vie pour les expats, il est amené à voyager aux quatre coins du monde, où il exerce à ses heures son passe-temps favoris.

C’est dès ses premiers contacts avec un appareil photo, vers 9 ans, un vieux Leica de son père, qu’Oscar s’est épris de cette passion de reproduire un instant figé, en choisissant et déterminant habilement plusieurs facteurs décisifs au résultat final. Une subtile complexité, qui allait parfaitement avec son attrait pour les aspects de la photographie. Pour ce jeune Belge, la photo est avant tout une passion profonde, une manière d’assouvir son besoin d’expression artistique. 

Lorsqu’il s’est penché davantage sur la photographie dans sa jeune adolescence, c’est comme s’il avait enfin trouvé une manière de canaliser un mélange en lui de créativité, esprit artistique et volonté de partager les belles choses qu’il voit, ou le regard qu’il porte sur le monde étrange, beau et inexpliqué dans lequel nous vivons.

Affinant au cours du temps sa passion, ajoutant un goût pour l’expérimentation, l’optique et le mélange de boîtiers modernes et de vieux objectifs, il se documente énormément seul ; il lit, compare, essaie, corrige. C’est plus tard qu’il découvre un plaisir à la post production. Toujours autodidacte, il apprend à maitriser les outils complexes de retouche. C’est plus tard qu’il se rend compte que la retouche de photo, c’est un peu comme le maquillage pour une femme : ça marche mieux si le sujet à maquiller est beau à la base. Il se reconcentre ainsi sur la démarche originelle. Il se tourne vers le matériel et commence une collection insatiable d’objectifs anciens, modernes et particuliers qui donneront à chacun de ses clichés un cachet particulier.

Oscar Rasson